Voyages ornithologiques Escursia – Birder dans le delta du Danube

with 2 commentaires

Véritable paradis pour les oiseaux (et pour les ornithologues), le delta du Danube occupe plus de 3.200 km2 dont 80% en Roumanie. J’y ai accompagné pour Escursia 2 séjours ornithologiques, du 21 au 29 juin et du 1er au 9 juillet 2018, qui nous ont permis de parcourir à chaque fois pendant 6 jours de nombreux bras et quelques lacs du Danube en compagnie de notre guide francophone roumain Mihai à bord de son bateau de 15 mètres de long et d’une embarcation plus petite avant une dernière journée dans des milieux bien différents près de la côte de la mer Noire.

Après une première journée consacrée aux déplacements, Tulcea, la porte d’entrée dans le delta est située à 4 heures de route de Bucarest, nous avons pris en bateau la direction du village de Crisan et nous avons mis la journée pour parcourir une cinquantaine de kilomètres sur le Danube. Après une demi-heure passée sur une fleuve large et très fréquenté, nous avons emprunté des bras secondaires du Danube, bordés d’une abondante végétation composée dans une premier temps de grands arbres colonisés par la vigne sauvage puis de roselières (massettes, phragmites…) et de saules. L’occasion de nous familiariser avec bon nombres d’espèces caractéristiques du delta : Hérons cendré et pourpré, Grande Aigrette et Aigrette garzette, Bihoreau gris et Crabier chevelu, Cormoran pygmée, Pélican blanc, Busard des roseaux, Guifette moustac… pour ce qui est des espèces les plus communes et de quelques oiseaux plus rares dont le Grèbe jougris, le Pélican frisé, le Blongios nain ou le Pygargue à queue blanche. Au total, près de 70 espèces vues ou entendues au cours de cette première journée pour chacun de ces voyages.

Les 5 jours suivants ont été consacrés à l’observation des oiseaux dans la Réserve de la Biosphère du delta, à partir de Crisan (400 habitants et une seule rue, sans voitures, le long du Danube) où nous passons 3 nuits puis de Mila 23 (2 nuits), village un peu plus développé, également le long du fleuve mais avec quelques rues perpendiculaires. Dans les 2 cas, nous avons été hébergés en pension et nous avons pris le temps, pour celles et ceux qui étaient intéressés, de nous promener, avant le petit-déjeuner et avant le dîner, à la recherche des oiseaux présents dans ces villages : Chevêche d’Athéna, Pic syriaque, Huppe fasciée, Rousserolle turdoïde, Gobemouche gris, Fauvette babillarde, Hypolaïs pâle… des espèces globalement différentes de celles observées depuis le bateau.

Le programme de nos journées peut varier légèrement en fonction des conditions météorologiques (vent notamment pour les sorties en petit bateau) mais l’essentiel de notre temps se passe à la recherche des oiseaux sur différents bras du fleuve. Les sorties en petit bateau sur de petits bras du fleuve et différents lacs nous permettent d’approcher au plus près des colonies de guifettes moustacs et noires, des pélicans blancs, Cormorans pygmées, Bihoreaux gris, Hérons pourprés, Crabiers chevelus… ce qui offre de bonnes opportunités aux photographes.

Différents sites sont également au programme : le cordon dunaire de Létéa avec sa forêt primaire (courte visite à pied) et son village très pittoresque, un petit monastère et le site de Caraorman particulièrement intéressant sur le plan ornithologique : Traquet motteux, Échasse blanche, Avocette élégante et autres limicoles, Fuligule nyroca, Spatule blanche, Sterne caspienne, Oie cendrée… et même un Goéland ichtyaète pour ne citer que quelques unes des espèces que nous y avons observées.

Le jour 7 est consacré au retour à Tulcea, en empruntant le plus possible de petits bras du fleuve et en prenant le temps d’observer.

Chacune de ces journées passées sur le delta nous a permis de voir et/ou entendre entre 65 et plus de 80 espèces d’oiseaux. Parmi les espèces les plus intéressantes, le Blongios nain est le plus souvent observé en vol, le Fuligule nyroca et le Grèbe jougris fréquentent les étendues couvertes de nénuphars. Ce milieu accueille également les Guifettes moustac et noire ainsi que le Grèbe à cou noir. Le Pélican frisé, bien moins abondant que le blanc, a été vu tous les jours sur le delta. Nous avons fait de belles observations de Pygargue à queue blanche (jusqu’à 8 individus au cours d’une journée), de Cormoran pygmée, Ibis falcinelle, Rollier d’Europe, Faucon hobereau et Pic cendré (des espèces communes) et de Faucon kobez, Panure à moustaches et Rémiz penduline. Le Goéland pontique est moins nombreux que le leucophée et nous avons vu 1 Goéland icthyaéte lors de notre premier voyage et 4 au cours du second. En revanche, nous avons vu très peu de mammifères avec seulement une Loutre d’Europe vue très brièvement au cours de notre 1er voyage et 2 Chacals dorés au cours du second.

Changement radical de décor pour notre dernière journée d’observation avec la visite de 2 sites près de la mer Noire. Le premier est le secteur de Vadu, grande zone humide protégée. De nombreux oiseaux s’y reproduisent ou y font halte en migration. Parmi les espèces que nous y avons observées: Glaréole à collier, Chevalier stagnatile, Bécasseau falcinelle, Guifette leucoptère, Mouette pygmée, Panure à moustaches… La Rousserolle isabelle, que nous n’avons pas vue, y niche également mais est plus facile à observer au printemps.

Le second site est une carrière de calcaire située près de Pietra. L’attraction majeure, sur ce site cette année était une colonie de plusieurs milliers de couples d’Étourneaux roselins (la plus importante en Roumanie depuis 18 ans). Nous y avons aussi observé d’autres espèces intéressantes telles que les Traquets isabelle et pie, la Pie-grièche à poitrine rose et la Buse féroce.

Retour à Tulcea en fin de journée pour une dernière nuit avant notre transfert matinal pour Bucarest. Au total, environ 110 espèces vues au cours de chaque voyage, de belles ambiances et de très belles observations dans de très bonnes conditions.

Prochaines destinations Escursia-Birder:

Estonie le 12 septembre

Afrique du Sud Lesotho le 27 septembre

Hongrie le 13 octobre

Lac du Der en Champagne du 11 au 14 et du 20 au 23 novembre à combiner avec le Festival de Montier

2 réponses

  1. Katia DUTOUR
    | Répondre

    Compte rendu tout à fait conforme à la réalité. Encore merci pour toutes ces observations intéressantes et ce séjour inoubliable.

    • Birder
      | Répondre

      Merci Katia, désolé, je lis seulement maintenant ton commentaire. J’ai eu beaucoup de plaisir à passer ces quelques jours en ta compagnie et celle des autres membres du groupe. Peut-être à une autre fois.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.