BIRDER prend son envol

with Pas de commentaire

Gérard Rolin a rejoint l’espace créateurs d’entreprises fin 2015. Son entreprise, Birder, est spécialisée dans les sorties ornithologiques. Comment découvrir et redécouvrir notre patrimoine naturel?

Pygargue, grue cendrée, cygne, mais aussi des oiseaux plus inattendus, tous aussi extraordinaires, comme le plongeon arctique, la gorgebleue à miroir ou le héron garde-boeufs… La région, et plus particulièrement le Lac du Der, accueille une grande diversité d’espèces. Gérard Rolin propose, par le biais de son entreprise, de les observer. « Pour deux heures, une demi-journée ou une journée entière, seul ou par petit groupe ces sorties ornithologiques permettent de découvrir l’environnement exceptionnel dans lequel nous vivons », explique le guide ornithologue.

 

Une connaissance approfondie de la région

Passionné de nature depuis son plus jeune âge, Gérard Rolin vit dans le secteur du lac du Der depuis 33 ans, où il a été guide  bénévole pour l’association anglophone Birding pal.

Professeur au lycée agricole de Droyes, il a dû assurer sa reconversion suite à la fermeture l’établissement. « L’engouement du public pour la nature et les oiseaux en particulier a fortement progressé ces dernières années. Le lac du Der, grâce à la diversité de ses milieux, est l’une des régions d’Europe les plus riches en variétés d’oiseaux. Il n’est pas rare d’observer 90 espèces en deux jours. Autant de raisons qui m’ont poussé à créer mon entreprise », explique Gérard Rolin.

IMG_6190

Après avoir bénéficié des conseils de l’incubateur d’entreprise pour réaliser son projet, Gérard Rolin a participé en juin dernier à la Start’up est dans le Pré, un concours d’aide à la création d’entreprise organisé par la’Agglomération. Il a remporté le prix coup de coeur et six mois d’hébergement gratuits à l’espace créateurs d’entreprises. Une belle opportunité pour se lancer!

« J’espère sincèrement toucher les habitants du territoire. Il y a tellement à découvrir! Les oiseaux sont présents toute l’année et pas seulement l’hiver! » Pour pratiquer son activité, l’ornithologue a investi dans un minibus et du matériel d’observation, mais il est recommandé aux amateurs d’oiseaux de se munir de leurs propres jumelles.

Saint-Dizier Der et Blaise MAG, janvier-février 2016

 

 

 

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.