Gérard Rolin, des notes aux plumes, JHM, 28/10/15

with Pas de commentaire

Gérard Rolin, des notes aux plumes

 

C’est le dernier arrivé à la pépinière d’entreprises de Saint-Dizier.

Gérard Rolin, ancien professeur du lycée agricole de Droyes, s’est reconverti

 en guide ornithologue dans le secteur du Der, avec sa micro-entreprise, Birder.

Depuis deux grosses semaines, il y a une nouvelle tête à la pépinière d’entreprises bragarde. Après 33 ans de carrière au lycée agricole de Droyes – qui a dû fermer définitivement ses portes cet été – Gérard Rolin a troqué ses stylos et les copies pour une paire de jumelles et une longue-vue. Il vient tout juste de créer sa micro-entreprise: Birder (prononcer « beurdeur »).P1490021

Cette reconversion n’est pas due au hasard puisque l’ancien professeur d’anglais est un passionné d’ornithologie de longue date. « J’ai été guide bénévole pour le site anglophone Birding Pal, j’ai animé quelques sorties pour la LPO (Ligue pour le Protection des Oiseaux) et je participe au recensement des grues et des cigognes noires », cite le nouveau guide. A ajouter à son pédigrée qu’il fait également partie des conseils d’administration de l’Afpan et de Planète Regard, deux associations de nature. Gérard Rolin pousse l’anglicisme jusque dans le nom de sa micro-entreprise. Car, dans la langue de Shakespeare, bird signifie oiseau, et le birder… c’est celui qui va observer les oiseaux. L’association de birder avec le lac du Der était toute trouvée. Il s’adresse d’ailleurs à un public francophone et anglophone, car il connaît par coeur les noms des oiseaux dans les deux langues.

Pour tous les publics

« Je m’adresse aux néophytes, qui veulent découvrir la faune du lac et des étangs, comme aux observateurs chevronnés qui sont à la recherche d’un oiseau en particulier, ou qui veulent voir un maximum d’animaux » détaille le guide, qui ouvre également ses visites aux personnes à mobilité réduite.

Côté équipement, « c’est tout de même mieux si les personnes viennent avec leurs propres jumelles. En revanche, je prête des longues-vues et je peux emmener jusqu’à huit personnes dans mon minibus ».

Pour Gérard Rolin, sa reconversion en guide ornithologue, c’est « promouvoir notre patrimoine régional. » Un patrimoine qui est recherché des touristes , car selon le guide qui participe à la relecture du site ornithomédia,com, l’un des articles les plus consultés en ce moment, c’est « Où mieux observer les oiseaux au Der? ». Carole Pontier

Gérard Rolin

=> sur Twitter:@Birder52220

=>sur Facebook: Birder

=> et sur Internet:www.birder.fr

Répondre