Le secteur du lac du Der en juillet-août

with Pas de commentaire

Si vous imaginez le lac du Der en juillet – août comme un site touristique envahi par les jet-skis, les plaisanciers et les pêcheurs où les oiseaux n’ont pas leur place, vous serez agréablement surpris de pouvoir y observer, dans une zone de quiétude de 1.800 hectares, des Hérons pourprés et cendrés nichant en compagnie d’Aigrettes gazettes, de Bihoreaux gris et de Hérons garde-boeufs, non loin d’une colonie de Sternes pierregarins. Les étangs alentour abritent plusieurs espèces de canards nicheurs: Canard chipeau, sarcelle d’été et sarcelle d’hiver, Fuligules milouins et morillons ainsi que les Grèbes huppé et castagneux et, occasionnellement, le Busard des roseaux et le Blongios nain ainsi qu’une bonne population de passereaux paludicoles: Rousserolles turdoÏde et effarvatte, Locustelle luscinioïde, Phragmite des joncs, Bruant des roseaux… À partir de début août, le niveau du lac baisse suffisamment pour découvrir les premières vasières qui accueilleront de nombreux limicoles en migration: Chevaliers arlequin,gambette, sylvain, aboyeur, culblanc et guignette, Combattant varié, Courlis cendré, Vanneau huppé, Petit et Grand Gravelots, Bécasseau variable et, régulièrement des espèces moins communes telles que les Barges rousse et à queue noire, les Bécasseaux minute, sanderling, cocorli ou maubèche, l’Avocette élégante ou même l’Huitrier pie ainsi que les premières Oies cendrées ou même déjà quelques Grues cendrées… C’est aussi en août-septembre que le Balbuzard pêcheur fréquente le lac et que la Cigogne noire y fait une halte.

Mais le secteur du Der, c’est aussi une mosaïque de milieux très variés et très riches sur le plan ornithologique. Le bocage, avec ses pâtures, ses haies et ses bosquets abritent le Faucon hobereau et de nombreux passereaux: Pie-grièche écorcheur ainsi que la rare Pie-grièche à tête rousse, fauvettes grisette, babillarde, des jardins et à tête noire, Rossignol philomèle, Hyplaïs polyglotte, Tarier pâtre… alors qu’on pourra observer le Bruant proyer, le Pipit farlouse, l’Alouette des champs, la Bergeronnette printanière et bien d’autres espèces dans des secteurs plus ouverts. Dans le secteurs plus boisés, les pics épeiche, épeichette, mar et noir sont bien présents ainsi que la Bondrée apivore, la Sittelle torchepot ou le Pipit des arbres.

Le lac du Der vaut donc bien une sortie ornitho pendant les vacances d’été, l’occasion de « se poser un peu », loin de l’agitation touristique et de prendre le temps d’écouter et d’observer.

Sorties tous les jours à la demande, pour 3 heures ou, de préférence, une demi-journée, voire une journée complète.

Minibus 8 passagers, 2 longues vues, prêt de jumelles possible.

Plus d’infos et réservation: 06 84 09 84 06 ou contact@birder.fr

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.