Novembre au lac du Der: des milliers de grues mais pas que des grues

with Pas de commentaire

Pour beaucoup de personnes, le lac du Der, en Champagne, ce sont des milliers de Grues cendrées en migration en octobre-novembre. S’il est vrai qu’elles seront plus de 250.000 à y faire escale  et près de 20.000 à y hiverner, le lac du Der, c’est surtout un des hauts-lieux de l’ornithologie en France en novembre avec quelques espèces emblématiques telles que le Pygargue à queue blanche, le Faucon pèlerin, l’Oie rieuse, le Cygne chanteur et le Cygne de Bewick,

Sont également présents des milliers d’anatidés: Sarcelles d’hiver, Canards pilets, souchets, chipeaux, siffleurs, Fuligules milouins et morillons mais aussi des Nettes rousses, Tadornes de Belon, Garrots à oeil d’or, Harles bièvres et parfois Harles piettes et Macreuses brunes.

Un Plongeon catmarin, arctique ou imbrin est aussi possible.

Les limicoles sont également bien représentés (10 espèces observées lors de notre sortie du 27 octobre 2018), quelques Aigrettes garzettes sont encore présentes parmi des centaines de Grandes Aigrettes et de Hérons cendrés.

Du côté des laridés,le Goéland leucophée est une banalité et nous chercherons le Goéland cendré, le Goéland brun et le rare Goéland pontique déjà observé fin octobre cette année.

Ajoutons quelques Martins-pêcheurs d’Europe, Pipits spioncelles, Grosbecs casse-noyaux parmi des nombreuses autres espèces plus communes… de quoi passer une excellente demi-journée ou journée complète, voire davantage, dans l’un des meilleurs spots ornitho de France à cette saison.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.